Londres 1970 / Mexico 2018 : 26500 km en 48 ans

WorldCupRally : Citroën DS21 n°12, « le plus long rallye de l'histoire automobile »

Mois : novembre 2017 Page 1 of 2

29/11 Étape Quito – El Remolino 430km

Nos amis équatoriens nous ont conseillé de passer la frontière plutôt le matin et ne pas rouler la nuit : donc départ 7h15.

C’est une route de montagne plutôt en bon état. Elle n’arrête pas de monter à 3000m puis de descendre à 1500m d’altitude. Elle ne descend jamais au fond des vallées car ce sont des canyons.

  

  

Avec les camions et les traversées de ville la moyenne ne dépasse pas 50km/h

Nous arrivons à la frontière à 11h30, nous en repartons à 13h45 après avoir mangé

Nous ferons le crochet par Pasto pour l’assurance.

La Ds à un péage : 1€ tous les 50 km

Arrivée à l’étape à 18h juste avant la nuit.

 

 

 

28/11 Journée Citroën Quito 0km

8h rdv chez Citroën pour Jacky pour déplacer la Ds et l’enmener sur l’aire de lavage.

Ensuite escapade en taxi (une amie du chef d’atelier) à la Mitad del Mundo pour Jacky

  

  

 

Un pied dans l’hémisphère Sud, un pied dans l’hémisphère nord

Retour au garage et découverte de la Ds entièrement nettoyée (châssis, moteur)

  

Pendant ce temps, André consacre sa journée à téléphoner pour organiser notre arrivée en Colombie, et surtout le gardiennage de la voiture pendant 3 mois, avec la contrainte de pouvoir démonter la boîte de vitesse pour voir ce qu’il faut changer dans l’embrayage.

L’après midi, petit tour touristique en centre ville et aussi bureau de change pour changer le reste des Soles péruviennes.

  

Une Renault 12 berline c’est déjà beau mais une pickup c’est sublime

17h30 rdv à la concession pour la petite fête organisée par Alphonso

Encore MERCI à Alfonso

Nous y retrouvons quelques membres du club automobile de Quito, tout le staff de la concession, un journaliste de la presse écrite automobile, un commentateur du sport automobile d’une émission de télévision et le président de la fédération de sport automobile d’Équateur.

  

 

Alphonso a fait fabriquer des autocollants du rallye avec quelques modifications sur les dates

Séance  de mise en place des autocollants

  

 

 

Maintenant notre Ds est badgée rallye Londres Mexico

 

Puis remise du certificat de passage à Quito par le président de la fédération de sport automobile.

 

Nous terminons la soirée sur une des hauteurs de la ville au restaurant, invités par Alfonso et son épouse

Lire la suite

27/11 Étape Montalvo – Quito 314km

Lire la suite

26/11 Étape Talara – Montalvo 507km

Ce matin en regardant le Gps, nous nous rendons compte que nous sommes sur la Pointe la plus à l’Ouest de l’Amérique du Sud. Cela ne change rien, mais c’est bien de le savoir !!!

Depuis quelques jours André, le Public relation et interprète de l’équipe, contacte ses amis  de l’Équateur et de Colombie pour organiser une petite fête à notre arrivée à Quito.

Départ 7h, dur car … sans café, nous sommes dimanche.

En sortant de la ville, surprise, il y a des puits de pétrole.

Après quelques km, arrêt au premier village pour prendre ce café tant attendu. C’est un village de pêcheurs.

Nous sommes toujours avec des paysages arides

  

10h30 arrivée à la frontière, les formalités dureront 2h30 car un bus est arrivé avant nous. Mais nous avons pu profiter du guichet pour seniors + de 65ans (dur dur).

Une fois la frontière passée, le paysage change totalement : nous trouvons une végétation luxuriante et la brume de chaleur. Avec les plantations de bananiers, canne à sucre, riz etc…

  

Un parc d’attractions

Et une belle fleur nous accueille à l’hôtel

 

Le soir, Jacky a même droit à une salade de fruits frais bien appétissante !!!

 

Demain nous ferons le crochet par la vallée des volcans.

 

25/11 Etape Casma – Talara 728km

Ce matin départ 6h
Direction l’Équateur sur la panaméricaine.
C’est toujours une succession de plaines désertiques avec au loin quelques monts et des dunes.

A 300 km de la frontière, le paysage change, il y a de plus en plus d’oasis avec la végétation presque luxuriante

Les fruits et légumes en production locale

Arrivée à 20h à Talara
13 h pour faire 728km

Même sur l’autoroute il y a des ralentisseurs.
De plus, les 50 derniers km avaient un goudron très dégradé : dur dur.
Nous descendons manger au marché central en tricycle.
C’est une expérience à ne pas manquer.

24/11 Étape Lima – Casma 364 km

La journée commence par un peu de mécanique : vérification des niveaux, réglage de la garde d’embrayage, déplacement de l’étrier de frein à main droit qui frotte sur le disque, réglage de l’ouverture du deuxième corps du carbu, essai de huilage de la butée avec une paille (cela ne change rien au bruit)

Ensuite rendez vous au Touring club du Pérou

Où nous sommes reçus en grande pompe par le président Ivan Dibost, dont la famille est originaire de Bordeaux. Jacky porte le tee shirt  » Ds en Provence »

Nous racontons notre histoire. Et nous présentons la voiture.

Puis nous avons droit à une remise de cadeaux dans la grande salle

Le président fait faire un petit mot signé de sa main pour attester de notre passage

Et nous sommes invités au restaurant.

Nous avons été très bien reçus.

Ivan Dibost fait partie du comité olympique, il connaît notre président Emmanuel Macron, Anne Hidalgo, Jean-Claude killy, entre autres.

Le Touring club du Pérou est une association puissante et riche qui possède 2 immeubles, et qui fait du dépannage

Nous prenons congé à 13 h. Nous mettrons plus d’une heure et demie pour sortir de la ville.

Arrivée à l’hôtel à Casma 19 h 30

 

 

 

 

23/11 Étape Huacachina – Lima 334km

Départ 7h15 direction le musée de l’automobile de Lima, toujours sur la Panaméricaine.
Le paysage est désertique

La mer réapparaît à Pisco

Avec ses cités balnéaires

À 11h arrivée au Musée de l’automobile, collection privée de Mr Nicolini, qui nous attend et nous fait visiter son musée. Nous commençons par l’atelier où beaucoup de voitures sont en chantier. Une Cadillac Eldorado qui attend son heure de résurrection,

Une Packard en cours de finitions

Une splendide Maserati

Les chromes sont faits maison

  

Un moteur d’Hispano Suiza

Le redressage d’une aile tout fait main

   

Puis l’exposition de voitures restaurées, et entre autres,

Une Ford A de 1925

Une Ferrari V12 avec sa copine une Mustang Big bloc

Un taxi de la Marne et une mobylette

  

Une Rolls de 1934

Une Chevrolet Impala ailes de mouettes de 1959

Une Cadillac limousine décapotable The YouTube ID of Insert video URL or ID here is invalid. , ancienne voiture de la présidence. Le Général De Gaulle a été promené dedans.

Une Datsun de 1934

 

Un pickup UP Dodge de 1936 qui était au service de la Poste

Sur le site du musée il y a 200 photos

Le père de Mr Nicolini était importateur Pakard. Mr Nicolini, d’origine italienne (Rimini) est aussi patron d’une fabrique de pâtes.

Mr Nicolini informe un des responsables du Touring club du Pérou de notre présence avec une voiture du rallye Londres Mexico. Sur le champ, une réunion est organisée pour demain matin à 10h30

Nous regagnons le centre et nous choisissons un hôtel à proximité du Touring club (fondé en 1924).

En fin d’après-midi, Jacky décide d’aller se baigner dans l’océan. Pour ne pas solliciter la Ds, il utilise Uber.

  

L’eau est à bonne température mais les vagues sont fortes et la plage est en galets. La baignade ne durera que quelques minutes.

En partant il se rend compte que la baignade est interdite et n’est plus étonné d’avoir été tout seul sur la plage et dans l’eau

L’esplanade qui domine la plage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/11 Étape Atico – Huacachina/Ica 410km

Notre hôtel a vue sur mer avec ses gardiens

Ce matin, tôt, le soleil brillait. Très engageant pour aller tremper les doigts dans le Pacifique. Surprise la température est relativement tempérée, environ 21/22 degrés. La plage n’est pas très engageante avec ses galets

    

La plage est peuplée

De plus elle est multifonctions car elle sert de déchetterie

Les chantiers navals d’Atico, village de pêcheurs

Départ 9h après avoir eu des contacts avec le musée auto de Lima

Toujours sur la Panaméricaine, les paysages désertiques sont fantastiques et se passent de commentaires, et il est très difficile de faire le choix des photos. Dans un premier temps au bord de l’ocean

        

Puis la Panaméricaine s’enfonce dans les terres jusqu’à Nasca

Des champs d’éoliennes en construction.

Les pièces détachées arrivent sur des camions

À Nasca déjeuner au centre ville puis sanglage de l’arrière du pavillon qui est entrain de se détacher de la voiture. Nos amis boliviens ont oublié de mettre le gros joint de liaison au dessus de la lunette AR et surtout les fixations arrières au dessus de la custode.

  

Ensuite arrêt aux geoglyphes de Nasca (les photos  sur internet sont beaucoup mieux)

  

Dans les déserts, il y a des oasis

Malgré l’aridité, il y a des élevages de poulets et de la culture intensive de palmiers, raisins, kits en tout genre

Arrivée sur le site de Huacachina qui se trouve à 4km de la ville

        

L’endroit est très touristique avec plein d’attractions : surf, moto, 4×4 à gros moteur Dodge

Et aussi mal entretenu

Le plaisir du coucher de Soleil vaut bien 1h de marche dans le sable

Dîner et nuit sur place, première douche chaude depuis 12 jours cool !!!

 

 

 

21/11 Étape Puno – Atico 605km

Départ 7h15

Puno est une ville des grandes décisions, en effet pour rejoindre Lima nous avons trois itinéraires possibles : la route du rallye qui passe complètement dans la montagne, un itinéraire qui passe moitié montagne moitié côte et un itinéraire, le plus facile pour la voiture, qui passe par Arequipa et la côte. Bien que préférant le premier, nous choisissons le dernier, compte tenu du bruit très suspect de la butée d’embrayage.

Nous partons plein ouest en direction d’Arequipa et la côte Pacifique.

Nous sommes pendant 250 km toujours sur l’Altiplano à 3900m d’altitude et nous passons des petits cols à 4500m.

Nous approchons d’Arequipa, et nous amorçons notre descente. Au loin nous voyons les quelques volcans qui dominent cette ville dont un qui fume (sur la photo on peut voir aussi un mini tourbillon de poussière)

Les couleurs des roches sont magnifiques !

Au détour d’un virage surgit cette ville usine (cimenterie) de Yura au milieu de nulle part.

Après Arequipa (2500m), nous continuons à descendre, bonjour les oreilles, au travers d’une zone toujours aussi désertique. Et le soleil nous a quitté

Et voilà nous arrivons sur la côte Pacifique sous les nuages

Maintenant notre Cap est au nord le long du Pacifique et nous sommes sur la mythique Panaméricaine

Un petit rayon de soleil donne de la magie à ce paysage

Nous faisons étape à Atico, il est 19h

 

 

 

20/11 Journée mécanique 0km

Hier soir quelqu’un nous avait indiqué un garagiste, Oscar, qui avait une clé dynamométrique. De plus c’est à côté de l’hôtel.

À 8h nous nous présentons chez Oscar. Nous lui expliquons notre besoin : aucun problème pour lui, il nous prête le matériel dont nous avons besoin. Son garage n’est autre qu’une cours en terre avec un abri latéral pour son outillage de garagiste assez complet et pratiquement neuf.

À 8h30 Jacky arrive avec la Ds

Tout de suite elle est sur cale (chandelle pour le devant et tronc de bois coupe pour l arrière).

En premier seront traitées les fuites hydrauliques, ce ne sont que des retours donc colliers à resserrer, le tube de retour du disjoncteur. Puis démontage du cache culbuteur, resserrage culasse qui en avait bien besoin, réglage des culbuteurs (Oscar n’avait pas de jeu de cale, il est allé en acheter un: 5€). Ensuite, diminution du niveau de cuve carbu car le fait de l’avoir remontée au départ de Santa Cruz, et sous l’effet altitude, la voiture se noyait très souvent. En dernier, démontage du tableau de bord pour brancher quelques voyants supplémentaires et le compte tours.

Oscar nous demande 4€ pour le prêt du matériel et l’utilisation d’un emplacement pour la journée. Nous lui donnerons 12€, c’est facile d’être généreux à ce prix là.

Et voilà une journée vite passée, retour à l’hôtel à 18h30

 

 

 

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer